Jocelyn Gourvennec : "Pour Rolan, il faut que sa situation se clarifie"

8/07/2017
Jocelyn Gourvennec évoque avec Olivier Schwob le mercato : arrivées, départs, rumeurs. Rolan, Mendy, Pallois, Jovanovic...Le point.
Jocelyn, en second emi-temps à Royan, vous avez confié le brassard à Theo Pellenard, c’est un signe que vous lui faites vraiment confiance ?
 
Oui parce que sur les plus jeunes c’est sans doute le plus sage de tous (rires). C’est un garçon qui a beaucoup de réflexion, qui a toujours la bonne attitude, la bonne parole et même s’il est jeune et qu’il n’a pas beaucoup de temps de jeu, à partir du moment où les plus jeunes étaient sur le terrain c’est lui qui avait le leadership.
 
À propos de Thomas Touré qui fait son grand retour, le but est de faire monter son apport en minutes ?
 
Pour Thomas ce qui est super, c’est qu’il a déjà encaissé toute la préparation d’avant saison, il a tout fait. On ne savait pas trop où on allait car il avait été absent longtemps et on ne l’avait pas revu sur les jeux quasiment avant la fin de la saison. Il s’est bien préparé, tout seul en ayant un programme et il a encaissé les 15 premiers jours en faisant tout, en ayant de bonnes sensations et je trouve ça bien. On avait dit qu’il ne ferait qu’une demi-heure contre Niort, car cela faisait quand même très longtemps qu’il n’avait pas joué –plus de 8 mois- donc c’est bien de le retrouver avec du dynamisme. Après il va se remplir petit à petit. 
 
Vous le voyez comme un joker ?
 
On s’était dit en fin de saison ainsi qu’au stage, qu’on ne faisait pas de calcul, qu’on allait voir comment il allait reprendre, comment il allait se sentir. Il faut qu’il enchaine et puis on a dit qu’on ferait un point courant Août. Il n’y a pas de question à se poser aujourd’hui c’est de se remplir, c’est de travailler, qu’il retrouve les bonnes sensations et si on retrouve le Thomas d’avant sa blessure, eh bien il n’y a pas de soucis, il sera avec nous !
 
Dans les internationaux revenus de vacances, il y a Diego Rolan. Quelle est votre position sur ce joueur qui est sous contrat ?
 
Pour Diego, la donne est très claire avec lui, cela fait 4 ans et demi qu’il est là. Il a manifesté l’envie de connaitre un autre challenge à 24 ans, ce qui se comprend. 
Il a repris comme les internationaux, donc on doit le remplir sur le plan athlétique différemment. Il est contacté par un certain nombre de clubs. Sa situation évoluera, je l’espère rapidement, car nous avons aussi besoin de se fixer. On comprend sa situation, mais en même temps on doit prévoir la suite. Il sait que j’ai besoin de compter sur des joueurs à 300% avec la tête aux Girondins et c’est pour cela qu’il faut que sa situation se clarifie. 
 
Au rayon renfort, un mot sur Alexandre Mendy...
 
Il est très fort là-dedans, c’est sûr qu’il n’a pas perdu un ballon dans ses remises, c’est net,  c’est propre. Il permet au bloc de remonter. Après il faut qu’il prenne des automatismes, c’est un garçon qui a envie de bien faire , il faut qu’il prenne ses marques comme les autres et après on avancera petit a petit.)
 
Côté arrivées, concernant Jovanovic est-ce que c’est fait ?
 
Ce n’est pas fait, il n’y a rien de définitif mais c’est en très bonne voie.
 
Concernant Nicolas Pallois, vous êtes en attente maintenant de voir ce qu’il va se passer ?
 
Il y a eu des discussions, il s’en est ouvert auprès de moi en stage et il y a eu une discussion entre les présidents mais rien de plus.
 
Sera-t-il remplacé s’il part, poste pour poste ?
 
Pour l’instant c’est prématuré de parler de tout ça.
 
Et le nouveau Brésilien comment s’appelle t-il ? (rires)
 
Un Brésilien ? Je ne sais pas s’il est Brésilien. Vous savez il y en a beaucoup des joueurs au Brésil et ils se ressemblent tous !" (rire)
 
 
Propos recueillis par Olivier SCHWOB, envoyé spécial à Royan 

A lire également