Michy Batshuayi : "Je vis par les buts"

15/06/2016
Présent en conférence de presse au Haillan, à J-3 de Belgique - Irlande, l'attaquant de l'OM et des Diables Rouges a confié sa frustration de ne pas jouer plus.
Michy, tu t'es fait siffler par le public de Bordeaux lors de l'entraînement ouvert au public au stade Chaban-Delmas, t'y attendais-tu ?
 
Cela m'a fait rire. Je suis Marseillais, c'est normal. Les Marseillais ne sont pas appréciés partout en France.
 
Qu'en sera-t-il de ton avenir pour l'année prochaine ?
 
Je n'en sais rien, je préfère ne pas en parler pour le moment. Pour l'instant je suis concentré sur l'Euro. Je parlerai de mon avenir à la fin de la compétition.
 
Cette défaite de la Belgique contre l'Italie (0-2) vous a quand même fait du mal, n'est-ce pas ?
 
Oui bien sûr qu'elle nous a fait du mal. Les gens pensent qu'on a peu la tête au-dessus des épaules mais pas du tout. Nous sommes confiants et c'est ce qui nous a peut être joué des mauvais tours. Maintenant cette défaite va nous permettre de continuer à travailler et être soudés de plus en plus. On verra par la suite au prochain match comment cela va se dérouler.
 
Quel rôle joue-ton lorsque l'on est remplaçant ? On reste un peu à l'écart ou on essaie de consoler ses coéquipiers ?
 
Un peu des deux mais on joue un rôle important. C'est bien de parler, de consoler l'équipe et de ne pas les laisser baisser les bras. Sur le banc on voit le match de l'extérieur et les défauts qu'il y a pu avoir.
 
Que pensent les joueurs lorsque l'on vous qualifie de "génération dorée" ?
 
Cela donne beaucoup de pression car tout le monde nous attend dans le dernier carré. Cela nous demande beaucoup de concentration, beaucoup de discipline dans le jeu et dans nos entraînements. Je pense que l'on va y arriver.
 
 
Propos recueillis par Anthony RICARTE, au Haillan 

A lire également