Yannick Ferreira Carrasco : "Il y a des joueurs qui sont faibles, moi non"

28/06/2016
La flèche wallonne YFC (lire Yannick Ferreira bip bip Carrasco) est venue ce mardi au Haillan face à la presse.
 
 
Yannick, as-tu revu ton but face à la Hongrie ?
 
Je l'ai regardé une fois c'est assez. C'est mon premier but en plus dans un Euro, ça fait chaud au coeur. Aujourd'hui, rien n'est acquis, il faut toujours prouver, c'est le coach qui fait ses choix, il peut me mettre sur le banc sans explications. Je dois juste travailler.
 
Comment as-tu réagi aux critiques faîtes à ton égard sur le manque d'apport offensif ?
 
On m'a un peu critiqué, mais ce que je peux dire c'est que c'est à moi de m'habituer à l'équipe. J'ai l'habitude jouer à gauche et on me met à droite. Ce n'est pas pareil, ce sont des petites choses auxquelles je dois m'habituer au fur et à mesure. Il y a beaucoup d'attente, on aime bien critiquer. 
 
Ça t'a touché ?
 
Non car j'ai fait mon match. Faire ça, c'est casser le moral des joueurs, Il y a des joueurs qui sont faibles, moi non, j'ai marqué mon but. Quand on joue à droite, c'est plus dur car tu peux rapper. Les journalistes ne savent pas ce que le coach demande. Ils ne voient pas ce que les coachs font comme efforts.
Les attentes sont légitimes mais de là à direct rabaisser le joueur c'est inutile car on gagne nos matches. A quoi ça sert ?
 
Qu'apportes-tu de différent dans ton style de jeu ?
 
Moi j'ai la vitesse, la percussion, chacun a ses qualités.
 
Le jeu penche plus à gauche qu'au centre, c'est pas plus compliqué quand on joue à droite comme toi ?
 
C'est vrai qu'Eden c'est notre meneur de jeu, les ballons passent par lui, c'est vrai que le côté droit est un peu oublié.
 
Tu demandes aux médias de ne pas dire que tu as mal joué quand tu joues mal ? de nous adapter ?
 
Je demande juste de ne pas critiquer directement.
 
Tu connais très bien Simeone, t'encourage-t-il ? Comment le juges-tu par rapport à Wilmots ?
 
Oui il m'encourage et veut que je fasse un bon Euro. De temps en temps il m'envoie un message. Par rapport à Wilmots, chacun a sa grinta. Wilmots est plus offensif que Simeone.
 
On a l'impression que tu es tendu avec les médias?
 
Ca ne me touche pas personnellement mais je veux répondre aux médias, je dois jouer un style différent qu'à l'Atlético. On peut me critiquer en me disant qu'offensivement j'ai fait de moins bonnes choses à moins percuter. Mais je fais un travail défensif aussi.
 
Après la saison de l'Atlético tu étais émoussé, c'est naturel.
 
J'ai juste dit mon ressenti. Vous les médias vous faîtes votre boulot et moi je fais le mien sur le terrain.
 
Griezmann  tu le connais bien, es-tu en contact ?
 
Après le match où il a été critiqué, je lui ai dit "tiens le coup, montre leur ce que tu peux faire".
 
Propos recueillis par Anthony RICARTE, au Haillan 

A lire également