CAN 2017 : Moussa Marega, l'Aigle dont le Mali a besoin

21/01/2017
Orphelin de Cheick Diabaté et de Modibo Maiga, le Mali d'Alain Giresse mise beaucoup sur Moussa Marega pour briller dans cette Coupe d'Afrique.

En 2012 et 2013, le Mali avait atteint le stade des demies-finales de la CAN. A l'époque, les Aigles pouvaient compter sur Seydou Keita, véritable patron dans le vestiaire, et sur Cheick Diabaté, toujours efficace pour le Mali (15 buts en 39 sélections). En 2017, la donne a changé: si Keita a mis sa carrière internationale de côté suite à la CAN 2015 (élimination au premier tour), l'ex-Bordelais paie son mauvais début de saison du côté de Osmanlispor, qui l'a envoyé se refaire la cerise du côté du FC Metz. Un sacré coup dur pour le Mali qui se prive aussi de Modibo Maiga, très contesté par les supporters locaux. Alain Giresse a donc choisi de miser sur Moussa Marega, un buteur quasi-inconnu prêté par le FC Porto au Vitoria Guimaraes et actuel troisième meilleur buteur du championnat portugais, avec 10 réalisations.

Très apprécié par les supporters des Dragons, Marega est souvent comparé à Hulk au Portugal. Joueur solide d'1m86 pour 83 kgs, il s'est révélé sur le tard, à 24 ans, au CS Maritimo (16 buts pour 34 matches). Attaquant rapide et puissant, le natif des Ulis a une occasion en or pour se montrer pendant cette CAN. Recruté à l'âge de 13 ans par le club d'Evry, l'attaquant franco-malien était considéré comme un "gros bosseur qui n'aimait pas perdre". Formé au poste de latéral droit, avant d'être reconverti au poste de milieu défensif puis de passer ailier droit pour finir attaquant, le joueur de Guimaraes "n'avait pas de pied gauche ni de jeu de tête à son arrivée au Poiré-sur-Vie", se rappelle Oswald Tanchot, son coach au Poiré-sur-Vie. A force de persévérance, bien aidé par un mental d'acier, Marega franchit les étapes avant d'arriver en janvier à Porto en janvier 2016, dont les fans l'ont vite surnommé "Pés de Tijolo" (pieds de brique).

"Je le dédie à mon père"

Pour le premier match des Aigles du Mali dans cette CAN (un match nul contre l'Egypte 0-0) Marega, titulaire à la pointe de l'attaque, a été élu homme du match. "C'est ma toute première CAN, mon tout premier match en tant que titulaire. C'est un réel plaisir pour moi de remporter le trophée d'Homme du match. Je le dédie à mon père. Je sais qu'il aurait été content de me voir élu homme du match ce soir." a confié le joueur après le match.

Efficace devant le but, rapide, puissance, et précieux dans le travail défensif de son équipe, Moussa Marega possède toutes les qualités requises pour mener son équipe le plus loin possible. Le sélectionneur du Mali mise sur cette CAN pour reconstruire une équipe d'avenir. L'attaquant de Guimaraes a tout pour s'y intégrer à la perfection, et qui sait, former un redoutable duo de pointe avec Cheick Diabaté pour les prochaines Coupes d'Afrique. Pour convaincre, Moussa Marega devra continuer sur sa lancée contre le Ghana, qui, depuis la CAN 2008, n'a raté aucune demi-finale. Un défi de taille pour les Aigles et Moussa Marega.

par Hugo JUSTE

A lire également